Trouble Boy dévoile son ISTWA

Que les chauffeurs et piétons de Pétion-Ville en soient prévenus ! Une partie de la rue Villate sera fermée à la circulation ce dimanche entre 2h et 10 h pm pour le « block party » de Trouble Boy. Il s’agit de l’espace entre les rues Lamarre et Faubert. Ce sera l’occasion pour le chanteur de faire découvrir « IS3 », son premier mixtape. A l’instar de ses pairs des mégapoles américaines, l’artiste entend conjuguer à ce rendez-vous toute la panoplie associée à la culture urbaine. Des shows de grafiti,de moto, des boissons, du ” pate kode”… sans compter les invités dont Nyska, Baky, Wendyyy, DJ K9, DJ Steezy, Ted Bounce, DJ Anthony et DJ TH, DJ Lee . P . Un après-midi rempli en perspective. 

Pull d’une teinture proche de celle du vin rouge qui rime avec sa paire de baskets, képi marron, piercing à chaque oreille, Trouble Boy ne pêche point en matière de look d’artiste urbain. L’artiste, depuis ses débuts, semble maîtriser parfaitement les codes de ce secteur qui est en pleine ébullition avec l’avènement des réseaux sociaux. Et pour cause, pour lancer « IS3 », son premier mixtape, en décembre, il s’est saisi des plateformes dont I-Tunes, CD Baby, Amazon avant de se produire dans le cadre de Living Hart, une activité concept qui a eu lieu le 18 décembre à La Réserve. Ce 26 mars, pour rencontrer le maximum de monde possible, il organise un block party entre 2h et 10 h pm à Pétion-Ville entre les rues Lamarre et Faubert. En plus de ses prestations avec un band et une chorale et celles de ses nombreux invités, les gens que ça tente pourront apprécier des shows de graffiti, de moto, mais aussi les maillots, les stickers associés à l’opus. IS3 comporte onze titres dont Istwa, Move chwa, une reprise de Jude Jean avec la participation de ce dernier dans le texte. Chak jou se fèt mwen, Sak mouri kite rap pou ou, Mwen cool, La petite amie de mon ami, “Anba je yo”, “Istwa Sentaniz”,”Nou ka chanje Ayiti”, “Poko prè”, “Kòkòt a manman yo”. Il lui a fallu un mois ou deux pour boucler le travail. IS3 s’est imposé pour rompre avec cette habitude de ne lancer que des singles ou de ne participer qu’à des collaborations. C’est juste un mixtape en attendant l’album promis pour l’été. La thématique va du rap conscient pour des titres comme “Chanje Ayiti”, “Anba je yo”, “Istwa Sentaniz”, à l’égotrip que recèlent “Sak mouri kite rap pou ou” ou “Mwen cool”.” Chanje Ayiti”, “Poko prè” ont été vidéoclippés. D’autres titres tels que “Istwa Sentaniz” et “Kòkòt a manman yo”, pourront faire l’objet de clips. Le titre est choisi parce que plusieurs pistes racontent des histoires, que ça soit la sienne ou celle des enfants en domesticité. Il est l’auteur de tous les textes, à part « Move chwa » qu’il catégorise de « remaking ». L’histoire que raconte Jude Jean dans ce tube ressemble à une expérience personnelle qu’il a eue. Pour la production, il a appelé au casting le gratin en la matière: Hasppen, Preimez, JNjbeatz, Raybeatz. Les invités, en plus de Jude Jean, sont Emmanuella et Sandra du groupe Artiz et F-Mack. “Kòkòt a manman yo”, “Nou ka chanje Ayiti”, “M poko prè” sont les morceaux qui se distinguent du lot depuis le lancement de ce mixtape en décembre. Trouble Boy présente IS3 comme une progression dans son travail. « Avant, dit-il, j’étais abonné aux improvisations. Le mixtape m’a exigé de mieux travailler mes compositions. Je suis fier d’avoir réalisé « Anba je yo » qui parle de la misère que bien des gens ignorent ». Un autre titre du nom de « Nou sou nèt » sera émis dans deux ou trois semaines. Il traite de la déconnexion des gens d’avec la réalité, engendrée par leurs attaches aux écrans de téléphone, de tablette. A l’intention de ceux qui se laisseront tentés par le rendez-vous pour le block party, l’artiste leur dit de venir expérimenter ce dimanche un genre d’activité peu courante chez nous. L’entrée est à 500 gourdes, qui donnent droit à un exemplaire du CD, un maillot, un sticker, un poster et toute l’ambiance prévue au programme. – See more at: //lenouvelliste.com/article/169507/trouble-boy-devoile-son-is3#sthash.JAxeb0zk.dpuf

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*