Arrêté Par Erreur, Wyclef Jean Va Poursuivre La Police De Los Angeles

​« La police m’a demandé de mettre mes mains en l’air. Puis, onm’a dit de ne pas bouger. J’ai été menotté immédiatement avant même qu’on ne me demande de m’identifier », peut-on lire sur la page Twitter de Wyclef Jean. « On ne m’a pas dit non plus pourquoi j’étais menotté. Entre-temps, je leur ai dit mon nom et je leur ai ditqu’ils avaient arrêté la mauvaise personne. Ils ont continué à m’ignorer et j’ai été traité comme un criminel jusqu’à ce qu’un autre agent de police arrive et leur montre qu’ils avaient la mauvaise personne », a-t-il poursuivi. La police de Los Angeles s’était lancée à la poursuite d’un individu,un homme noir, portant une capuche, un bandana rouge et au volant d’une Toyota, après qu’un vol a été signalé dans une station d’essence, a rapporté NBC. WyclefJean roulait justement dans un véhicule de cette marque et portait son fameux bandana aux couleurs du drapeau haïtien, bleu et rouge. Correspondant au signalement partagé, l’artiste a été arrêté.

« Jan nou wè bagay la nan videyo yo, nèg yo rale zam sou mwen. Yo minote mwen. Mwen di yo kiyès mwen ye. Yo di se yon ekip ki t al vòlè nan yon stasyon gazolin y ap chache. Men pandan y ap di sa yo mete m nan machin lan kanmèm. Mwen menm avèk avoka mwen an nou pa dakò sa. Nou deside n ap rele yo lajistis paske sa yap fè a yo pa sipoze fè li», a confié à Ticket le chanteur, encore sous le choc des récents événements.

« Si cela peut m’arriver à moi qui suis une personne connue, imaginez le sortde ces autres jeunes noirs que personne ne connaît. C’est pour çaque j’ai demandé à mon équipe departager les vidéos », a martelé Wyclef, qui n’a pas fait cas des excuses que le « Los Angeles Police Department » lui a adressées dans la conférence donnée dans le courant de la journée. L’interprète de « 911 » interviendra à « Good Morning America » pour parler à nouveau de l’événement ce mercredi 22 mars.

Cet incident pourrait d’ailleurs remettre dans l’actualité le débat sur les violences policières aux États-Unis. Charrié sur Internet en janvier dernier pours’être érigé en supporteur du mouvement « All lives matter », Wyclef Jean s’est mis à dos de nombreux Noirs dont certains ne sont pas faits prier pour lui rappeler ce choix suite à ses derniers démêlés avec la police. L’artiste maintient néanmoins sa position. « Je supporte le mouvement « Black lives matter ».

Mais j’appuie aussi le « All lives matter », car j’ai des policiers et des avocats dans ma famille. Néanmoins, je ne peux pas accepter ce système où les Noirs sont victimes d’abus. Je ne peux pas non plus agir de manière émotionnelle comme tous les autres. Pour faire changer les choses, il faut de bons juges, de bons avocats, un bon gouvernement…

Maintenant qu’on a toute cette visibilité, on devrait en profiter pour faire avancer les choses », explique l’homme de Croix-des-Bouquets qui dit avoir reçu les appels de représentants de plusieurs tendances et entités politiques, qui, tous, pensent que ce qui lui est arrivé est tout à fait injuste. Parallèlement, Wyclef Jean dit garder un esprit positif. Il appelle les Noirs à s’unir pour mieux se battre contre cette discrimination qui veut que tous ceux de cette race soient vus comme des criminels. Il veut contribuer, à sa façon, à changer cet état de fait. Et à ses fans, l’ancien membre des « Fugees » dit simplement : « M la pi rèd ! ».

Source : le nouvelliste

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*